Thales Alenia Space construira les satellites CIMR de la mission Copernicus

Thales Alenia Space a signé un contrat de 495 millions d’euros avec l’Agence spatiale européenne (ESA) pour la construction des satellites de surveillance de l’environnement CIMR (Copernicus Imaging Microwave Radiometer). Lamission CIMR fait partie du programme Copernicus expansion de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) en partenariat avec la Commission Européenne. Le programme phare Copernicus fournit des données d’observation de la Terre et in situ ainsi qu’une large gamme de services de surveillance et de protection de l’environnement, de surveillance du climat et d’évaluation des catastrophes naturelles dans le but d’améliorer la qualité de vie des citoyens européens.

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), annonce avoir signé un contrat de 495 millions d’euros et dont la première tranche s’élève à 93 millions d'euros, avec l’Agence spatiale européenne (ESA), pour la construction des satellites de surveillance de l’environnement CIMR (Copernicus Imaging Microwave Radiometer). Lamission CIMR fait partie du programme Copernicus expansion de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) en partenariat avec la Commission européenne. Le programme phare Copernicus fournit des données d’observation de la Terre et in situainsi qu’une large gamme de services de surveillance et de protection de l’environnement, de surveillance du climat et d’évaluation des catastrophes naturelles dans le but d’améliorer la qualité de vie des citoyens européens.

Thales Alenia Space sera le maître d'œuvre pour cette mission avec comme principaux partenaires OHB Italia pourl'instrument et HPS (High Performance Space Structure System GmbH) pour le réflecteur d’antenne. Cette mission est destinée à fournir des observations de la température de la surface de la mer, de la concentration de glace et de la salinité de la surface de la mer. De manière unique, elle observera également un large éventail d'autres paramètres de la banquise comme son épaisseur, sa dérive, son type / stade de glace, l’épaisseur de la neige la recouvrant ou encore la température de surface de la glace. CIMR répondra aux besoins prioritaires des principales communautés d'utilisateurs de l'Arctique et améliorera la continuité des missions de surveillance des régions polaires, notamment en termes de résolution spatiale (~ 5 km), de résolution temporelle (sub-journalière) et de précision géophysique. Les performances de mesure de la mission CIMR sont à la pointe des technologies dans le monde entier.

« Thales Alenia Space mettra sa solide expertise héritée à la fois des programmes Copernicus et des technologies radar au service de cette mission considérée comme essentielle à la mise en œuvre réussie de la politique intégrée pour l’Arctique de l’Union Européenne. », a déclaré Hervé Derrey, président directeur général de Thales Alenia Space.

Le système CIMR comprend jusqu'à trois satellites dédiés à la surveillance jour et nuit des terres, des glaces et desocéans volant en cortège libre avec le satellite Metop SG B. L'orbite de CIMR est quasi-polaire, quasi circulaire ethéliosynchrone. Afin d'acquérir des mesures sur une large fauchée, l'instrument tourne en continu autour d'un axeparallèle à la verticale du satellite sur lequel il est monté. Le système d'antenne visualise la scène terrestre avec un angle d'incidence presque constant d'environ 55,5 degrés.

Les satellites CIMR embarquent chacun un radiomètre à micro-ondes multifréquence à balayage conique à large fauchée fournis par OHB Italia et fonctionnant de la bande L à la bande Ka, permettant des mesures radiométriques avec des niveaux de précision sans précédent. CIMR sera conçu pour une durée de vie nominale de 7 ans avec une couverture sub-journalière des zones arctique et antarctique Il sera compatible avec les lanceurs Vega-C et Ariane 6-2 et sera équipé d'un système de rentrée contrôlée.

Massimo Claudio Comparini, directeur des activités Observation, Exploration et Navigation de Thales Alenia Space adéclaré : « Nous sommes fiers de mener cette mission cruciale pour l'Europe et pour les communautés arctiques, carCIMR fournira des services opérationnels liés à la surveillance continue des glaces de mer et de l'environnement arctique »

Ce programme bénéficiera à la fois de l'héritage éprouvé de Thales Alenia Space dans la réalisation de missionsCopernicus et de satellites d'observation de la Terre ainsi que de l'expérience d'OHB Italia dans l’imageriehyperfréquence à balayage conique. La plateforme est basée sur la nouvelle ligne de produits multimission Mila deThales Alenia Space, et le grand réflecteur déployable sera fourni par la société allemande HPS.

Secteurs
space

Actualités du secteur

L’invité du mois : Jacques Smal, de Skywin

Actualité fournie pour le pôle Skywin, dont Jacques Smal, son président, a été sollicité à deux reprises par le quotidien L'Echo ces dernières(...)
aero
space
drone
aero
ingen

20th Annual Aerospace Conference

The PNAA Conference in Seattle is one of the biggest supplier conferences worldwide and offers various possibilities to connect with leading(...)
aero
space
drone
ingen

Le satellite Altius : belge avec des logiciels Spacebel

Un contrat majeur avec l’ESA hisse Spacebel parmi les acteurs principaux de cette nouvelle mission d’observation de la Terre prometteuse. Déjà(...)
space