Deux agences spatiales, un seul but : un astéroïde binaire

A l’occasion de la Journée des Astéroïde – la journée de sensibilisation mondiale aux astéroïdes promue par l’ONU et célébrée chaque année en date du 30 juin en commémoration de la terrible catastrophe due à un astéroïde qui s’est produite le 30 juin 1908 à Toungouska (Sibérie) – Spacebel est fière de présenter ses diverses activités dans le cadre de la mission de défense planétaire Hera de l'ESA, qui révolutionnera notre compréhension des astéroïdes et la manière de protéger la Terre de leur impact potentiel.

Le satellite Hera, du nom de la déesse grecque du mariage, sera pionnier à bien des égards. De la taille d'un bureau, il sera le premier engin spatial à rencontrer un astéroïde binaire – Didymos et sa petite lune baptisée Dimorphos – dans le cadre d'une initiative de défense planétaire soutenue par l'ESA et la Nasa. L'expérience se déroulera en deux phases.

Hera déploiera également les premiers cubesats européens de l'espace profond : Milani et Juventas. Leur objectif est double : d’une part recueillir des données scientifiques plus détaillées sur Dimorphos et son environnement, d’autre part évaluer une nouvelle technologie de liaison intersatellites.

La participation substantielle de Spacebel à ce projet révolutionnaire englobe plusieurs gros contrats:

  • Pour le segment vol de Hera, Spacebel est depuis 2018 en charge du système logiciel du vaisseau spatial, qui sera doté d'une autonomie embarquée extrême similaire à celle d'une voiture sans conducteur. Ce logiciel de vol, appelé logiciel central, assure en temps réel les fonctions à la fois de la plateforme satellitaire – y compris l'ordinateur de bord – et des instruments couvrant, entre autres, la gestion des instructions opérationnelles et des mesures, le traitement des données scientifiques, le contrôle des communications entre le vaisseau principal et ses deux cubesats d'une part, et entre le vaisseau principal et la Terre d'autre part ;
  • Spacebel développe également une validation logicielle basée sur un simulateur qui facilitera la conception des équipements, permettra les tests système et servira pendant la phase opérationnelle ;
  • Au niveau du segment sol, Spacebel est responsable du développement du Centre d'opérations de la mission Cubesat. Situé à Redu, celui-ci supervisera les opérations de mission et contrôlera le duo de cubesats Hera. Il gère les demandes de mission, la dynamique de vol, la télémétrie et l'échange de données entre le vaisseau spatial principal et les cubesats.

Spacebel est particulièrement fière de faire partie de cette aventure spatiale internationale hors du commun destinée à protéger la vie sur Terre. Comme d'habitude, ses équipes d'ingénieurs s’investissent pleinement dans ce projet afin de garantir la performance et la qualité de ses produits, en particulier ceux qui seront à bord du vaisseau spatial Hera.

Regardez ces superbes vidéos sur Hera pour plus d’infos.

 

Précisions :

"Dart (Double Asteroid Redirection Test) est un projet de défense planétaire pour tester les technologies permettant d'éviter l’impact d'un astéroïde dangereux sur la Terre. Il s'agira de la première démonstration de la technique de l'impacteur cinétique pour modifier le mouvement d'un astéroïde dans l'espace. L'astéroïde binaire Didymos sera la cible du démonstrateur Dart. Alors que le corps primaire de Didymos mesure environ 780 mètres de diamètre, son corps secondaire mesure environ 160 mètres, ce qui est plus typique de la taille des astéroïdes susceptibles de menacer la Terre. La collision modifiera la vitesse de la petite lune dans son orbite autour du corps principal d'une fraction d'un pour cent, mais cela changera la période orbitale de ce corps secondaire de plusieurs minutes - suffisamment pour être observée et mesurée. L’astéroïde binaire Didymos fait l'objet d'une observation attentive à l'aide de télescopes sur Terre afin de mesurer précisément ses propriétés avant l'arrivée de DART en septembre 2022. La fenêtre temporelle pour le lancement de DART est de novembre 2021 à février 2022."  (Source: Nasa)  

"Hera est la contribution européenne à cette collaboration internationale autour de deux vaisseaux spatiaux. Hera assurera le suivi d'une étude post-impact détaillée qui transformera cette expérience à grande échelle en une technique de défense planétaire bien comprise et reproductible. En outre, Hera fera la démonstration de plusieurs technologies innovantes telles que la navigation autonome autour de l'astéroïde - à l'instar des voitures modernes sans conducteur, et recueillera des données scientifiques cruciales, afin d'aider les scientifiques et futurs concepteurs de missions à mieux comprendre la composition et la structure des astéroïdes. Le vaisseau spatial Hera dont le lancement est prévu en 2024 effectuera une cartographie scientifique visuelle haute résolution, laser et radio du corps secondaire, qui sera le plus petit astéroïde visité jusqu'à présent, afin de construire des cartes détaillées de sa surface et de sa structure interne. Lorsque Hera atteindra Didymos, en 2026, Dimorphos aura acquis une importance historique: il s'agira du premier objet du système solaire dont l'orbite aura été déplacée de manière mesurable par l'homme. En s'aventurant réellement sur Dimorphos, en mesurant sa masse ainsi que son déplacement d'orbite de très près et en effectuant sa propre "enquête sur les lieux de l'accident", il sera possible, pour la première fois, de valider ou d'affiner les modèles numériques du processus d'impact à l'échelle de l'astéroïde, ce qui rendra cette technique de déflexion pour la défense planétaire prête à être utilisée de manière opérationnelle si elle est un jour nécessaire pour protéger notre planète, la Terre".  (Source: ESA)

Secteurs
space

Actualités du secteur

Thales Alenia Space et le ballon Stratobus

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), a réalisé un vol de démonstration visant à valider la chaîne de(...)
space

VKI présente un système de propulsion électrique par aspiration d’air

Les satellites en très basse orbite terrestre (Very Low Earth Orbit, Vleo) ont le potentiel d’égaliser les réseaux de télécommunication au sol les(...)
space

ERA : un nouveau bras pour l’ISS ; un contrat à long terme pour Spacebel

Ça y est ! Après vingt ans de développements techniques, d'évolutions et de mises au point, en passant par quatre scénarios différents, le bras(...)
space