Actualité (très) chargée pour Spacebel

Tout d'abord, Spacebel se félicite du succès du lancement Vega VV20 avec mise en orbite de trois satellites Ceres. Le 20ème vol de Vega du 16 novembre 2022, depuis le centre spatial européen de Kourou (Guyane française), a envoyé trois satellites Ceres dans l'Espace. Un décollage que Spacebel a suivi de près puisque l'entreprise a contribué de manière significative au logiciel de vol du lanceur ainsi qu'à la mise en œuvre de ses passagers.

Ensuite, Dart inaugure la toute première initiative de défense planétaire à laquelle Spacebel s'intéresse de près à travers la mission Hera. La société belge a remporté plusieurs contrats majeurs dans le cadre de cette mission historique.
Enfin, une page se tourne... Après avoir surveillé notre planète pendant sept ans et fourni quotidiennement des données de couverture globale, la mission Proba-V de l'ESA s’est terminée le 30 juin 2020.

L'actualité de Spacebel se décline donc en trois temps... 

1- Succès du lancement Vega VV20 avec mise en orbite de trois satellites Ceres

Le 20ème vol de Vega du 16 novembre 2022, depuis le centre spatial européen de Kourou (Guyane française), a envoyé trois satellites Ceres dans l'Espace. Un décollage que Spacebel a suivi de près puisque l’entreprise a contribué de manière significative au logiciel de vol du lanceur ainsi qu'à la mise en œuvre de ses passagers.

Depuis de nombreuses années, Spacebel apporte son expertise et son soutien à Avio, maître d'œuvre de Vega, dans le développement et l'évolution du logiciel embarqué, dans les activités d'ingénierie logicielle de guidage, de navigation et de contrôle de Vega et dans le logiciel de simulation destiné à tester et valider les différentes fonctions du logiciel de vol de la fusée légère européenne. Également construit par Avio, le lanceur Vega-C, plus puissant, offrira des performances et une compétitivité accrues. Son premier vol est prévu en 2022.

En ce qui concerne les satellites Ceres (Capacité de Renseignement électromagnétique spatiale), Spacebel a livré le simulateur des trois satellites d'observation de la Terre des Forces Armées françaises. Equipés de capteurs de haut niveau, ils voleront en formation en orbite basse pour collecter, quotidiennement et par tous les temps, des signaux de renseignement provenant de zones hors de portée des capteurs de surface. Ainsi, ils joueront un rôle important dans les opérations militaires.

 

2- Dart inaugure la toute première initiative de défense planétaire à laquelle Spacebel s'intéresse de près à travers la mission Hera

La sonde Dart (Double Asteroid Redirection Test) de la Nasa a été lancée depuis la base spatiale de Vandenberg à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX. Sa cible : un système de deux astéroïdes composé de Didymos (780m de diamètre) et de sa lune baptisée Dimorphos (160m de diamètre). Une première spatiale ! La sonde US va en effet procéder à une déflexion d’astéroïde modifiant ainsi à tout jamais la trajectoire d’un élément de notre système solaire. Cette mission internationale doit valider une méthode viable pour préserver la Terre et l'humanité toute entière des astéroïdes susceptibles de les menacer. En septembre 2022, Dart, de la taille d'un réfrigérateur, heurtera Dimorphos  à une vitesse de 6,6km/s, déviant ainsi son orbite autour de sa roche mère. Cette déviation sera perceptible avec des télescopes terrestres et des radars.

Cependant, les scientifiques ne trouveront pas réponse à toutes leurs questions et ont estimé qu’il était important d’envoyer un observateur autour de l’astéroïde pour entreprendre une étude rapprochée des effets post-collision.

Ce poste avancé d’observation, c’est l’engin spatial européen Hera, qui entamera son voyage fin 2024 et auquel Spacebel est fière de participer à plusieurs niveaux. Le vaisseau cubique d’une masse de 800kg atteindra sa destination fin 2026. Premier engin spatial de l’ESA à rencontrer un astéroïde binaire, Hera cartographiera la surface de Dimorphos par une série de survols rapprochés, utilisant des technologies novatrices comme la navigation autonome autour d'un astéroïde. Hera déploiera également les cubesats européens Milani et Juventas dont l’objectif est double: d’une part collecter des données scientifiques plus détaillées sur Dimorphos et son environnement pour une meilleure compréhension de leur structure et de leur composition, d’autre part évaluer une nouvelle technologie de liaison inter-satellites.

Spacebel a remporté plusieurs contrats majeurs dans le cadre de cette mission historique :

  • Spacebel est, depuis 2018, en charge du système logiciel du vaisseau spatial qui sera doté d'une autonomie embarquée extrême similaire à celle d'une voiture sans conducteur. Ce logiciel de vol appelé logiciel central assure les fonctions en temps réel de l’engin, y compris l'ordinateur de bord, les instruments, la gestion des instructions opérationnelles et des mesures, le traitement des données scientifiques, le contrôle des communications entre le vaisseau principal et ses deux cubesats d'une part, et entre le vaisseau principal et la Terre d'autre part.
  • Spacebel développe un simulateur devant assurer la validation logicielle pour accompagner la conception des équipements, assurer les tests système et servir pendant la phase d'exploitation.
  • Spacebel est responsable du Centre d'opérations de la mission Cubesat, qui sera installé à Redu (Belgique). Il supervise les opérations de mission et contrôlera le duo Milani et Juventas. Il gère les demandes de mission, la dynamique de vol, la télémétrie ainsi que les échanges de données entre le vaisseau spatial principal et les cubesats.

A propos du lancement de Dart : https://www.nasa.gov/

Plus d’infos sur Dart et Hera :

 

3- Proba-V : le rideau est tombé

Après avoir surveillé notre planète pendant sept ans et fourni quotidiennement des données de couverture globale, la mission d'observation de la Terre Proba-V de l'ESA s’est terminée le 30 juin 2020.

Conçu à l'origine pour une durée de vie opérationnelle de deux ans, le petit observateur de la végétation « made in Belgium » et entièrement équipé de logiciels Spacebel – logiciel de bord, centre de mission et de contrôle et simulateur de satellite – était l'un des derniers satellites européens à être lancé sans propulsion embarquée. D'où la dégradation graduelle de l'orbite due à sa longue durée de vie et la diminution conséquente du temps de survol, ce qui a entraîné une observation de la végétation de nuit plutôt que de jour allant de pair avec un déclin progressif de la qualité des données.

Cependant, la mission opérationnelle Proba-V a connu une courte suite. Grâce à ses excellentes performances radiométriques et géométriques, le petit engin spatial a continué à capturer des images au-dessus de l'Europe et de l'Afrique en mode expérimental pendant plus d'un an. Proba-V a également augmenté ses observations lunaires tout en expérimentant des changements de fréquences et d'angles de vue au profit de futures missions de surveillance de la Terre.

Le 31 octobre 2021, Proba-V a fermé les yeux pour de bon. Toute l'équipe de Spacebel est fière d'avoir fait partie de cette success story qui a contribué de manière substantielle à une meilleure vision de la végétation sur Terre dans un contexte de changement climatique.  

Secteurs
space

Actualités du secteur

AnyShape déménage, et voit grand...

Après avoir totalement revu et rafraichi son branding début de l'automne, AnyShape s'est aujourd’hui installé dans un nouveau bâtiment plus de cinq(...)
aero
space
drone
aero
ingen

Les nouveaux axes technologiques de Skywin

Aux deux filières initiales - l'aéronautique et le spatial - au lancement de Skywin, en 2006, se sont ajoutées deux nouvelles : les drones, un secteur(...)
aero
space
drone
aero
ingen

L’invité du mois : Etienne Pourbaix, directeur de Skywin

L'auteur de l'édito de cette newsletter est également son invité du mois. Cela peut paraître surprenant, mais l'actualité l'exige : la refonte des(...)
aero
space
drone
aero
ingen