V2i se tourne vers les biotechnologies

La société liégeoise, qui a largement fait ses preuves dans l’aérospatial, s’associe à Icelltis pour lancer le programme Organ-Test, un projet de recherche dans le giron de Cross4Health. But : favoriser la collaboration, le transfert de connaissances et les débouchés entre PME des secteurs de l’aérospatiale, de l’énergie, des biotechnologies, de l’ICT et des dispositifs médicaux.

 

 

 

Le 26 septembre dernier, Icelltis et V2i ont officiellement lancé le projet Organ-Test. Il s’agit d’un projet R&D de neuf mois issu de Cross4Health, projet H2020 mené par six clusters provenant de plusieurs pays européens (Norvège, Suède, UK, Allemagne, France et Espagne). L’objectif de Cross4Health est de favoriser la collaboration, le transfert de connaissances et les débouchés entre PME des secteurs de l’aérospatiale, de l’énergie, des biotechnologies, de l’ICT et des dispositifs médicaux.

 

C’est dans ce cadre qu’un premier appel à projets a été lancé en 2017 visant la mise en partenariat de PME issues du secteur des biotechnologies avec d’autres PME issues du secteur de l’aérospatiale. Le concept est de développer un produit ou démonstrateur pour le secteur des soins de santé à partir de technologies existantes (minimum TRL 6) dans le secteur de l’aérospatiale. C’est à ce titre que V2i a été contactée par Icelltis : apporter son expertise en vibrations développée dans le secteur de l’aérospatiale.

 

L’objectif d’Organ-Test est le développement d’un système permettant d’accélérer la culture de cellules pour une validation, elle aussi accélérée, de molécules efficaces dans le traitement de certains cancers. Plusieurs travaux de recherche ont montré qu’il est possible de favoriser l’agrégation (et donc la culture) cellulaire grâce aux vibrations. Le principe repose sur celui des ondes de Faraday : si l’on applique une vibration verticale avec une combinaison fréquence/amplitude optimale, des ondes de surface sont créées permettant de concentrer les cellules dans les nœuds de vibrations souhaités. C’est sur cette base que V2i est en train de mettre au point un prototype capable de faire vibrer des puits cellulaires selon des paramètres d’essais spécifiques pour l’application visée. Les premiers résultats obtenus sont très encourageants !

Secteurs
space

Actualités du secteur

Un CSL aux couleurs argentines accueille Liège Demain

Le centre de recherche de l'Université de Liège est impliqué dans le projet Saocom, un satellite d’observation de la Terre développé par l’Agence(...)
space

Thales Alenia Space fournit des équipements de communication à la Nasa

Thales Alenia Space a signé deux contrats portant sur la livraison des transpondeurs et des tubes amplificateurs à ondes progressives pour les(...)
space

2018, à marquer d’une pierre blanche pour le CSL

Le CSL a eu la bonne idée de dresser un bilan de 2018 et de le diffuser. Petite coup d’œil dans le rétroviseur… Le 28 juin 2018, un instrument auquel(...)
space