Symposium de Skywin à la visite d'Etat au Grand-Duché de Luxembourg

Skywin était partie prenante à la visite d'Etat, aussi appelée mission royale, qui s'est déroulée du 15 au 17 octobre chez nos voisins grand-ducaux, également très actifs dans le spatial. En étroite collaboration avec l'Awex, le pôle a organisé, dans le cadre prestigieux de l'abbaye de Neunmünster (photo), un symposium dont nous parle son directeur, Etienne Pourbaix. Rencontre.

 

Est-ce réellement un atout de participer à une visite d’Etat ?

C’est une évidence, le principe de la visite d’Etat, qu’on appelle également mission royale, est un outil extraordinaire pour les relations internationales de nos entreprises. Le but est de bénéficier de l’attractivité de la visite royale pour mettre un coup de projecteur sur un écosystème. En l’occurrence, pour la mission qui vient de se terminer (elle s’est tenue du 15 au 17 octobre) nous avons pu mettre en avant le secteur spatial, qui est un secteur très important pour la Wallonie et le Grand-Duché du Luxembourg.

Parce que, si on connaît largement  l’importance du secteur spatial en Wallonie, on n’a pas toujours conscience que nos voisins grand-ducaux ont également développé des compétences solides dans ce domaine également. D’ailleurs, le Grand-Duché de Luxembourg est devenu en 2005 un État membre de l’ESA à part entière.

Justement, comment évoluent les relations entre la Wallonie et le Luxembourg sur le spatial ?

Enormément de contacts très positifs ont été établis depuis des années. L’ambition est à présent de construire de nouveaux projets d’innovation collaborative entre les entreprises wallonnes et luxembourgeoises. En d’autres termes, renforcer encore la collaboration. 

Et au niveau académique et formation, des accords entre les universités wallonnes et luxembourgeoises ont été signés lors de cette mission. 

Skywin avait organisé un symposium lors de cette mission…

Effectivement, nous avons donc profité de cette mission royale pour organiser, en collaboration avec l’Awex, un symposium qui a réuni autour de trois tables thématiques plus de deux cents spécialistes belges et luxembourgeois. Les thèmes choisis étaient tout d’abord Education, formation et recherche ; ensuite Commercialisation et New Space : une approche commune pour les acteurs de l’industrie et de l’innovation ; et enfin Sécurité pour et de l’espace. 

Quel bilan tirer de l’opération ? 

J’ai été agréablement surpris par la liberté totale utilisée lors de cette journée pour aborder les grandes thématiques comme la transition vers le New Space, les opportunités de financement, les challenges de formation et d’éducation des jeunes pour les métiers scientifiques et spatial ainsi que les nouveaux challenges de cybersécurité dans le spatial. C’étaient vraiment des échanges aussi francs qu’intéressants. 

Quels sont les dossiers actuellement en cours ?

Après l’arrivée des souverains belges qui nous rejoignaient pour la clôture de l’événement et avant la remarquable conférence sur les exoplanètes de Julien de Wit, du MIT, le ministre-Président Di Rupo a rappelé l’importance du spatial pour les deux pays et à confirmé l’accord luxembourgo-wallon pour la mise en place d’un Copernicus Ground Seglment commun destiné à recevoir les données des satellites européens d’observation de la terre Sentinel. Un projet dont on aura l’occasion de reparler… 

Secteurs
space

Actualités du secteur

Spacebel partie prenante dans Euclid

Euclid, l'explorateur de l'univers « sombre » de l'ESA, se prépare petit à petit. Il permettra notamment d'étudier les galaxies à différentes(...)
space

Precimetal acquiert la fonderie Settas

Precimetal a acquis au groupe anglo-américain Doncasters Ltd la fonderie de précision Settas SA, située à Charleroi et active dans les marchés(...)
aero
space
aero

Spacebel applaudit le lancement du 2ème satellite EDRS

EDRS est un système européen de relais de données principalement utilisé par les satellites européens Sentinel, qui jouent un rôle majeur dans les(...)
space