Louvain4Space à la recherche de partenaires industriels

Emanation de plusieurs services de divers horizons de l’UCLouvain, Louvain4Space se lance dans la réalisation d’un nanostellite. Outre la création de vocations chez les étudiants et la réalisation d’expériences purement scientifiques, ce projet implique des entreprises dans un partenariat à envisager ensemble. 

 

 

À l’UCLouvain, le domaine du spatial est essentiellement transversal. Il concerne un grand nombre d’instituts du Secteur Sciences et Technologies (SST), du Secteur des Sciences de la Santé (SSS) et même du Secteur des Sciences Humaines (SSH). Ceci a motivé la création de Louvain4Space (https://uclouvain.be/fr/chercher/louvain4space) qui a pour but de fédérer académiques, scientifiques et étudiants dans le domaine du spatial. Les membres de Louvain4Space prônent des actions transversales impliquant un grand nombre de domaines de recherche, et en particulier, ils désirent s’engager dans un projet de nanosatellite à l’UCLouvain, Luna (Louvain University Nanosat).

Le projet Luna

Le premier projet de Louvain4Space est de construire la plateforme (structure et fonctions vitales) et surtout de développer et construire les instruments qui seront placés à bord (la « charge utile ») d’un nanosatellite. Un nanosatellite est un ensemble de quelques cubesats, c’est-à-dire un petit satellite pouvant tenir dans la paume d’une main. Le poids d’un nanosatellite varie de 1 à 20 kg pour (de 1 à 12 unités de cubesats), ce qui est très léger comparé aux satellites traditionnels qui peuvent peser jusqu'à plusieurs tonnes. 

Autrefois dominés par les programmes scientifiques et militaires de grands pays, les marchés du spatial voient arriver aujourd’hui des acteurs commerciaux dont la mission première n’est plus de fournir aux gouvernements des plateformes d’exploitation ou d’exploration de l’espace. En réalité, ce sont les entreprises elles-mêmes qui commandent l’organisation de missions spatiales grâce à l’accès à l’espace que donnent les nanosatellites. Ceux-ci offrent effectivement la possibilité de tirer parti des avantages des satellites traditionnels, mais sans les coûts élevés qui leur sont associés pour le bénéfice de la recherche et des développements dans le domaine du spatial. Louvain4Space a conscience de cet enjeu et propose de se préparer aux possibilités et opportunités du futur.

Le projet spatial Luna permettra de transférer aux étudiants la passion du spatial, de les attirer vers ce domaine qui va manquer de main-d’œuvre très prochainement, et de les former en cette matière. Il permettra également aux scientifiques de donner vie à des expériences d’envergure, qui rassemblent des technologies modernes qu’elles soient émergentes ou avancées. Ce projet permettra en outre aux entreprises qui veulent s’y investir de bénéficier d’un partenariat avec une mise en commun des objectifs et des connaissances pour un meilleur avancement du projet et des objectifs de Louvain4Space.

Louvain4Space recherche ce partenariat privilégié avec les entreprises et est ouvert à toute suggestion ou collaboration qui fasse avancer son projet de nanosatellite Luna.

 

Contact :

 

Professeur Véronique Dehant

Coordinatrice de Louvain4Space

Université catholique de Louvain

v.dehant@oma.be

Secteurs
space

Actualités du secteur

V2i se tourne vers les biotechnologies

La société liégeoise, qui a largement fait ses preuves dans l’aérospatial, s’associe à Icelltis pour lancer le programme Organ-Test, un projet de(...)
space

Altius, un nouveau défi pour Spacebel

Altius est un micro satellite dédié à la surveillance opérationnelle des profils d'ozone stratosphérique. But de la mission : détecter la composition(...)
space

Spacebel au workshop final d'Eugenius

En tant que co-fondateur de l'association Eugenius, Spacebel a pris la parole lors du workshop final du projet européen H2020 Eugenius qui s’est tenu(...)
space